Click for the latest Boston weather forecast.

Barbara Kanam - Archive 2005

Connu du public sous le nom de Barbara Kanam la diva Africaine, cette artiste musicienne Congolaise n'est plus à présenter, aux différents mélomanes de la musique Congolaise et Africaine.

 

CK: Bonjour Barbara Kanam, et merci de bien vouloir nous accorder cette interview, alors pouvez- vous vous présenter a nos chers lecteurs et internautes?

 

BK: Bonjour à tous je m'appelle Barbara Kanam et je suis artiste musicienne Congolaise.

 

CK:  Parlez-nous de votre parcours musical et de la plus grande influence que vous avez subie dans votre style musical.

 

BK: Je suis une personne ouverte à toutes sortes de styles et courant musicaux cela va du R&B au Jazz en passant par la Rumba,le Hip-hop,la Salsa ou encore le Gospel que j'apprécie énormément.

 

CK: Quelle est votre plus grande source d'inspiration et les thèmes que vous abordez souvent dans vos chansons ?

 

BK: En tant que femme je porte une attention particulière à la condition féminine et à des sujets qui nous touchent beaucoup nous les femme tels que l'amour,la paix, l'enfance ou encore la trahison. je m'inspire surtout de mon vécu et de mon entourage.

 

CK: Comment juges vous la musique Africaine en générale et Congolaise en particulier. Y a-t- il un groupe ou un artiste Congolais qui particulièrement attire votre attention?

 

BK: Je suis une amoureuse de la musique Africaine et en tant que Congolaise je ne peux qu'aimer la musique de chez nous car elle a bercée mon enfance.j ai beaucoup d'éstime pour des artistes tels que feu Madilu système mais aussi Koffi Olomide ou Lokua Kanza, j'aime beaucoup aussi Mbilia Belle et notre regrétée Mpongo Love; c'est l'artiste féminine Congolaise a laquelle je m'identifie le plus,sinon la nouvelle vague n'est pas mal non plus avec des artistes tels que Fally Ipupa ou encore Barbara Kanam(elle rigole).

 

CK: Quelles sont les difficultés que vous rencontrez entant que chanteuse Congolaise et comment peut-on remédier a cela?

 

BK: Pour une femme c'est pas vraiment facile car c'est un milieu où les hommes sont dominants mais je me bats beaucoup, je suis bien entourée et j'essaie de prendre exemple sur notre mamu nationale (Tshala Muana) qui est une modèle du genre.il faudrait que les femmes soient plus solidaires et qu'on avance main dans la main.

 

 CK: A vous voir chanter, vous nous rappelez beaucoup une autre Diva Africaine d’origine Congolaise; j’ ai parle de Mbilia Belle, est- elle une modèle pour vous, et avez-vous déjà   pense a chanter avec elle?

 

BK: Comment ne pouvons nous pas avoir Mbilia Belle comme modèle! c'est une grande dame qui a beaucoup oeuvré pour la musique congolaise et ce serait un honneur de collaborer avec elle.

 

AK: Quel est l’instrument africain qui fait le son de votre musique? Et quelle histoire véhicule-t-il ?

 

BK: La guitare car j'en joue un peu et j'adore les sonorités qui s'en dégagent, une guitare véhicule toutes les histoires possibles et inimaginables.

 

AK: Qu’est-ce que le Congo et l’Afrique peuvent tirer de vous au delà de votre voix, de votre musique et de votre présentation physique ?

 

 BK: Mon message! je véhicule le bonheur et j'oeuvre pour la paix et l'amour dans notre pays à travers ma fondation qui se trouve a Lubumbashi.

 

AK: Jusqu'à quel point la situation de la femme Congolaise vous affecte-t-elle et quelle est la contribution de votre musique pour son bien-être?

 

BK: Elle m'affecte de toute part car je suis une femme Congolaise loin de moi la prétention que ma musique peu améliorer leur quotidien mais si le temps d'une chanson elles peuvent s'évader un peu cela suffit à mon bonheur.

 

AK: Avant vous, il y a eu des voix féminines très célèbres en RDC. Aujourd’hui elles sont dans les oubliettes. Que faites-vous pour qu’il n’en soit pas le cas avec vous des années plus tard ?

 

BK: Je continuerai a oeuvrer pour ma musique et en espérant que mes derniers albums seront les meilleurs cela voudra dire que j'ai progressé tout au long de ma carrière.

 

AK: La musique peut-elle être aujourd’hui un instrument ou une voie pour la démocratie ? Comment usez-vous de votre célébrité pour apporter votre pierre à l’édifice de la démocratie au Congo d’une part et en Afrique d’autre part ?

 

BK: Bien sure avec la musique on peut faire passer beaucoup de messages comme je l'ai dis je prone l'amour et la paix pour cela il faut de la démocratie et je suis pour la démocratie. Pour le reste c'est le travail des politiciens moi en tout cas je militerai toujours pour la paix au Congo et en Afrique.

 

CK: Quelle est votre recette du succès dans la carrière musicale, et le conseil que vous donneriez aux jeunes artistes musiciens qui veulent réussir comme vous ?

 

BK: Il faut beaucoup travailler, ne jamais désesperer et toujours garder la foi en son talent.

 

CK: Pour terminer quelle est cette question que je ne vous ai pas pose' que vous auriez voulu que je vous pose au cours de cette interview et donnez-en vous-même la réponse ?

 

BK: Pourquoi es tu devenue chanteuse?

 

Tout simplement parce que la musique fut comme une révélation pour moi et je n'ai fais que suivre ma vocation.

 

Merci à toi Christian et à tous et que Dieu bénisse mon Afrique et les peuples du monde entier.

 

CK: Merci Barbara

 

Propos receuillits par Christian Kanonga.

 

  

All Rights Reserved/ www.congoboston.com/ A CBNEXT Company